CANCERS DE LA PEAU – ATTENTION AUX EXCÈS DE SOLEIL

Droit d'auteur: madhourse / 123RF Banque d'images

Chers Amis de la SANTE, de VOTRE SANTE

L’été nous apporte beaucoup de bonheur : les vacances, le soleil pour refaire son stock de Vitamine D, les fruits de toutes les couleurs pleins de vitamines et de minéraux, les bons vins plutôt que les alcools forts, les rencontres en famille..

L’été aussi peut être source d’excès. On a tellement vécu pendant l’année à l’intérieur, dans les bureaux et les sous-sols loin de la lumière, qu’on peut avoir tendance à s’exposer trop au soleil.

Plus vous êtes jeune, plus vous devez faire attention aux excès de soleil.

Votre « capital soleil » ne doit pas être démesurément consommé.

Il y a plus de 100 000 nouveaux cas annuels de cancers de la peau en France.

Il faut bien connaître sa peau, quelle qu’en soit la couleur. Elle peut être le siège de cancers, peu graves ou très graves comme certains mélanomes malins diagnostiqués trop tard.

Notre peau est plus ou moins pigmentée, grâce à des cellules spéciales, les mélanocytes. Ces cellules irritées par trop de soleil peuvent devenir cancéreuses et ainsi être très dangereuses.

 RETENEZ AU MOINS CES 3 CONSEILS SI VOUS AVEZ DES GRAINS DE BEAUTE OU DES TACHES GRISES OU NOIRES SUR LE CORPS

1- Comptez le nombre de grains de beauté que vous avez sur le corps : un chiffre supérieur à 40 exige de voir son médecin et même un dermatologue. Il a un appareil spécial pour les surveiller.

2- Evitez ou souvenez vous de vos coups de soleil excessifs à la mer ou en montagne.

3- Evitez absolument les cabines solaires pour le bronzage artificiel.

 

Quel est votre phototype ?

 Cela vous permet de prendre conscience de l’importance du soleil en excès qui augmente nettement les risques sur les peaux fines et très blanches.

Eviter une exposition solaire excessive et aux mauvaises heures de la journée, c’est le meilleur moyen d’éviter un cancer de la peau.

 Il traduit les risques de cancer de la peau surtout liés au soleil.

 

Les spécialistes ont isolé 5 phototypes où chacun peut se reconnaître.

– Phototype I = peau très claire, cheveux blancs, (albinos) ou roux, taches de rousseur qui apparaissent très rapidement en cas d’exposition.
Il n’est pas conseillé de bronzer avec ce phototype. Une protection est nécessaire (vêtements, chapeau, lunettes). La crème protectrice nécessaire sera d’indice supérieur à 30.

– Phototype II = Peau claire qui peut devenir hâlée, cheveux blonds ou châtain clair, taches de rousseur qui apparaissent au soleil.

Mêmes conseils que précédemment.

– Phototype III = Peau claire mais qui bronze facilement, peu ou pas de taches de rousseur. L’exposition au soleil sera prudente et progressive.

La crème protectrice sera d’indice supérieur à 15.

– Phototype IV = Peau mate qui bronze très facilement, cheveux châtains ou bruns, aucune tache de rousseur. L’exposition progressive au soleil est possible.

La crème protectrice nécessaire sera d’indice supérieur à 15 les premiers jours puis supérieur à 10.
Phototype V = Peau naturellement pigmentée ou noire. Exposition progressive, la crème protectrice sera seulement hydratante.

Cela vous permet de prendre conscience de l’importance du soleil en excès qui augmente nettement les risques sur les peaux fines et très blanches.
Eviter une exposition solaire excessive et aux mauvaises heures de la journée, c’est le meilleur moyen d’éviter un cancer de la peau.

 

Les cancers de la peau sont au nombre de 3

 I – les Basaliomes, sur toutes les zones du corps mais davantage autour des orifices de la tête.

Le basaliome est issu des cellules basales situées au niveau de la couche extérieure des cellules de la peau.

Il apparaît chez les personnes ayant :

  • une couleur de peau claire, avec tendance aux coups de soleil
  • des antécédents de coups de soleil sévères durant l’enfance ou la jeunesse
  • des taches de rousseur multiples
  • une Surexposition aux rayons UV en cabine ou au soleil sans protection
  • un nombre de grains de beauté supérieur à 40.
  • des grains de beauté d’un diamètre supérieur à 5 mm.
  • des grandes taches brunes sur la peau dont la forme, la dimension et la couleur se modifient

 

II – les Epidermoïdes, liés à la fois au soleil et à des irritations chroniques, par exemple sur les bords des oreilles. A la moindre irritation il ne faut pas hésiter à badigeonner la zone de pommade à la propolis que nous offrent les produits de la ruche.

 

III – les Mélanomes : 4% des cancers de la peau, ce sont les plus dangereux 

132 000 nouveaux cas par an dans le monde, ils sont surtout liés à l’exposition solaire.

La survie à 5 ans est inférieure à 20% si le mélanome a déjà créé des métastases. En France ce sont 1530 décès par an qui auraient pu être évités si le ”grain de beauté” avait été enlevé plus tôt. Si le grand public était correctement informé.

 Sur le site Cancer-Risks – vous pouvez y accéder gratuitement – vous trouverez les photos de quelques grains de beauté ou neavus-neavi que vous devez absolument faire enlever sous anesthésie locale.

 Curieux que nos médias télévisés en couleur ne soient pas capables de les présenter, comme cela se voit en Australie, où nos collègues ont pu voir régresser fortement le nombre de patients atteints de cancers de la peau. Ils n’intéressent pas d’éventuels sponsors !

 Le nævus ”mélanocytaire” (Névus en nouvelle orthographe selon l’Académie Française), plus communément appelé point ou grain de beauté, est une petite tache de forme généralement circulaire ou ovale, située sur le dessus de la peau.

 

Comprenez bien votre « CAPITAL SOLAIRE ». Il s’agit de savoir que votre peau protège l’intérieur de votre corps de toutes les agressions extérieures. Elle doit être protégée des excès de pollutions comme des excès des rayons ultraviolets qui peuvent l’agresser.

 

Le soleil émet des rayonnements Ultraviolets A et B, UVA et UVB.
  • Les UVB lèsent directement l’ADN, donc le noyau des cellules de la peau, en particulier celles qui lui sont le plus sensibles, les Mélanocytes.
  • Les UVA lèsent la peau par l’intermédiaire d’actions oxydantes qui vieillissent prématurément la peau, en libérant des substances dites « radicaux libres » qui sont toxiques.

La peau, en se renouvelant, ne dispose que d’une faculté limitée de réparation des dégâts causés par les rayonnements UV.

 

L’Indice UV Météo supérieur à 7 ou de 7 à 40 augmente les risques de souffrance de la peau.

Plus l’ombre portée à tendance à se rétrécir, plus le soleil arrive à la verticale. Il est alors indispensable de se mettre à l’ombre ou de se couvrir pour se protéger des excès du soleil.

Quant aux crèmes solaires, leur indice de protection doit être au minimum de 30.

 

Les rayons UV sont également dangereux pour l’œil, créant un vieillissement prématuré du cristallin qui génère des cataractes précoces. Protégez donc vos yeux en fermant les paupières quand vous êtes au soleil et ajoutez de bonnes lunettes de soleil protectrices.

Dans la prochaine lettre nous rentrerons dans les aspects concrets de la prévention pour observer notre belle enveloppe, notre peau et la protéger.

A la semaine prochaine.

 

Pr Henri Joyeux