Rajeunissement Assuré

Chers Amis

Comme promis mes lettres repartent vers le plus grand nombre.

Les problèmes techniques sont pratiquement résolus.

L’indépendance est acquise. Avec vous, je vise la Santé au sens large, la prévention en particulier, pour tous de zéro à 100 ans et au delà.

Aujourd’hui il s’agit de la Santé sur nos routes. Elle est aussi importante que celle que vous maintenez en faisant du sport régulièrement ou en vous reposant dans votre fauteuil.

Comme chacun d’entre vous, il m’arrive de rouler trop vite ou de faire quelques fautes de conduite. Ainsi points après points, perdus puis gagnés, flash après flash, un jour ou l’autre on perd les 3 derniers points, quand on n’a pas pris le temps de prendre 48 heures pour un stage de récupération. C’est ce qui m’est arrivé.

J’ai donc du re-apprendre le Code de la Route

Pas d’autre solution si l‘on veut re-conduire. Une véritable épreuve quand on l‘a passé comme la plupart d’entre vous au siècle dernier. Il m’a fallu un mois de travail. Assidu au livre Code de la Route B et chaque jour, matin et soir, les leçons à l’Auto-Ecole avec d’excellentes monitrices où l’on se teste 4 à 6 fois en repérant de nombreuses fautes.

L’objectif est de ne pas dépasser 5 fautes pour réussir l’examen du code. Or quand vous croyez avoir fait 3 ou 4 fautes parce que vous avez un doute, en réalité vous en comptez 10 à 15 minimum sur 40. Vous ne pouvez donc pas réussir. Il faut se remettre à l’ouvrage. L’épreuve a duré un mois et à la première tentative, j’ai fait 6 fautes. Il m’a donc fallu repasser l’examen, avec l’inspecteur très aimable et sérieux. Evidemment c’est un peu stressant, mais avec l’humour on gère mieux et on finit par réussir.

Une véritable épreuve qui vous rajeunit

D’abord vous êtes avec des collègues qui pourraient être vos enfants. Ils réagissent plus vite et mieux que vous. Vous commencez à 15 ou 17 fautes et il faut beaucoup d’humour pour accepter l’humiliation de tant de fautes. Bref il faut s’accrocher, ne pas avoir la tête ailleurs, comme dans un cours de math quand on préfère penser à l’histoire ou à la physique. C’est du sérieux. Pas utile de râler ou de se rebeller si on veut retrouver la liberté, ne pas être dépendant d’un taxi, d’un uber, d’un membre de la famille ou d’un ami. Vous n’avez pas le choix.

Vous apprenez beaucoup de points clés pour réussir

  • La CIA n’est pas une entreprise d’espionnage américain, mais signifie « Contrôler, Informer, Agir »
  • La BNP n’est pas une banque mais vous rappelle que les feux de brouillards avant sont obligatoires en cas de Brouillard, de Neige (qui tombe) et en cas de Pluie seulement.
  • Le BN n’est pas une marque de biscuit chocolaté, mais les cas où les feux de brouillards arrière sont nécessaires en cas de Brouillard et de Neige qui tombe, surtout pas s’il pleut.
  • La distinction entre les lignes de rives, de dissuasion, les voies de décélération et les voies affectées…
  • Les traits sur le bord droit des autoroutes mesurent 39 mètres et les espaces 1/3 soit 13 mètres. La distance de sécurité sur autoroute impose de voir devant soi deux traits de 39 mètres sinon vous avez une amende de 135 € et vous perdez 3 points.
  • Stationner est fort différent de s’arrêter car quand vous vous arrêtez vous restez dans la voiture ou à coté.
  • La différence entre une bande et une piste cyclable.
  • La trilogie Siège-Rétro-Ceinture avant de démarrer votre voiture est vitale.
  • Les panneaux indicateurs en ville sont à 50 m du danger, en agglomération à 150m et sur les autoroutes à 200m.
  • Pour éliminer totalement un joint de cannabis, repérable dans la salive, il faut 3 jours. Si on vous attrape (simple soupçon) par un test salivaire, c’est un délit, votre voiture est immobilisée, vous perdez 6 points.

Chaque année, 230 personnes meurent sur les routes de France à cause du cannabis (50% ont moins de 25 ans) et la conduite sous l’effet du cannabis double le risque d’être responsable d’un accident mortel. Je vous rassure ce n’est pas mon histoire. En cas de refus de se soumettre au test salivaire ou en cas de conduite après usage de stupéfiants : 2 ans d’emprisonnement et 4500 euros d’amende vous attendent.

 

  • Quant à un verre de vin de 100 ml à 12° alcool, il équivaut à une cannette de bière de 250ml à 5° ou 30 ml de whisky à 40° soit 10g d’alcool, et votre foie mettra 2h30 pour l’éliminer quoique vous fassiez. L’alcool tue chaque année 3,3 millions de personnes dans le monde, est responsable de 28% des tués sur les routes de France.

 

  • Si l’hiver vous avez des pneus à clous ou à crampons, vous ne pouvez les mettre que le samedi avant le 11 novembre, vous roulerez à 90km/h maximum, vous les signalerez par un symbole sur l’arrière de votre voiture et vous les enlèverez le dernier dimanche de mars.
  • Une conduite nerveuse vous augmentera votre consommation d’essence de 40%.
  • Vous ne confondrez plus jamais ABS, AFU et ESP (ref. ecf.asso.fr)
  • PAS n’est pas une négation, mais ce que vous devez faire si vous êtes présent sur les lieux d’un accident : Protéger-Alerter-Secourir.
  • Vous ne confondrez plus limiteur et régulateur de vitesse.
  • Le PMV est un Panneau à Messages Variables.

Au total, un enrichissement intellectuel certain auquel n’ont pas pensé les neurologues qui devraient prescrire le code de la route plutôt que des médicaments qui ne servent à rien et font semblant de stimuler la mémoire.

Je tiens à féliciter très chaleureusement tous les moniteurs et plus nombreuses les monitrices qui m’ont rajeuni en gardant patience et humour pour éviter tout découragement.

Cette épreuve stimule et vivifie. Merci à tous, celles et ceux qui organisent, contrôlent et enseignent le code de la route. Ce sont d’incontestables acteurs de santé. Ils méritent une grande estime.

J’ai ainsi acquis la conviction que si tous ensemble nous intégrions et respections le Code de la route, en constante évolution, il y aurait de moins en moins de tués et de blessés sur les routes en France et en Europe.

Que de souffrances évitées, que de dépenses de soins qui pourraient être mieux utilisées.

Si vous perdez vos points sur votre permis, ne pleurez pas. Restez positif, avec le Code la Route que vous re-apprendrez sérieusement vous progresserez fortement.

Vous êtes certain de travailler pour votre santé, celle de votre famille et de tous connus ou inconnus que vous rencontrerez.

Un immense MERCI à tous ces acteurs de santé qui garantissent nos routes, nous forment et nous informent.

Pr Henri Joyeux