Serment d’Hippocrate




En présence des Maîtres de cette École (2) de mes chers condisciples et devant l’effigie d’Hippocrate, je promets et je jure, au nom de l’Être suprême, d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l’indigent, et n’exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admis dans l’intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s’y passe; ma langue taira les secrets qui me seront confiés et mon état ne servira pas à corrompre les moeurs ni à favoriser le crime. Respectueux et reconnaissant envers mes Maîtres, je rendrai à leurs enfants l’instruction que j’ai reçue de leurs pères. Que les hommes m’accordent leur estime si je reste fidèle à mes promesses ! Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque !



Ceci est la version du serment d’Hippocrate de la Faculté de Médecine de Montpellier envers lequel le Professeur Henri Joyeux  prêta serment.